sydneyrx2014.com Online ED Drugstore is an 1st. pharmacy providing a personal service to the society in Australia. Over 50,000 extremely satisfied buyers! We're your prescription drug store kamagra australia and have provided trusted service to families in Australia for over 15 years.

Jhc2012.eu

Communication et médiation des sciences en Albanie: analyse des opinion des
futur enseignants, chercheur, journalistes.
Communication and mediation of sciences in Albania: survey on opinions of future
teachers, researchers, journalists.
Dr. Edlira Prenjasi, Département de Physique, Université de Shkodër, Albanie
Prof. Halil Sykja, Département de Physique, Université de Tiranë, Albanie
Prof. Artan Haxhi, Département des Sciences de l’Éducation, Université de Shkodër, Albanie
Résumé
Le “fond collectif” des connaissances technico-scientifiques et industrielles, est d'une grande importance
pour le développement harmonieux futur de la Société. Les Sciences, sont basées sur ce « fond » et leur
communication, médiation et enseignement prend nécessairement un rôle primordial pour leur
développement et enrichissement permanent. En ce début du nouveau millénaire, la science, la technologie
et la société sont en train de subir des changements radicaux clairement visibles. L’évolution des
technologies et la croissance exponentielle du volume des connaissances scientifique ont produit de profonds
changements dans nos vies et dans la culture. Les développements scientifiques et technologiques offrent
beaucoup plus de possibilités pour améliorer les conditions de vie dans le monde en général et de chaque
pays en particulier. Les connaissances scientifiques en accroissement, évoluent de plus en plus profondément
la conception du monde qui nous entoure.
En Albanie, la question de la communication des sciences et de la technique, spécialement après la formation
de l’Etat albanais en 1912, a toujours été au centre du débat public, ainsi que des questions comme
l’efficacité du processus de communication scientifique ; son impact social et culturel dans le contexte de la
préparation des citoyens ; la préparation des jeunes pour les études supérieurs, etc… De profonds
changements dans les caractéristique sociales, politiques et économiques, ainsi que le potentiel de l’ouverture
du pays à l’Union Européenne et au-delà, a mis en évidence, dans certains cas aigus, des problèmes tels que
la personnalisation de recherche de raffinement constant avec l’évolution de la société et de la technologie.
Cette proposition envisage analyser les opinions des futurs enseignants, journalistes, chercheurs, qui étudient
à l’Université « L.Gurakuqi » de Shkodër, le plus grand centre de l'éducation, de recherche scientifique et de
la culture dans le Nord de l'Albanie.
Mots clés
communication scientifique ; enseignements des sciences ; apprentissage des sciences ; formation des
médiateurs scientifique ; didactique des sciences.

Abstract

The “collective fund” of knowledge in Science and Technology is particularly important for the harmonious
development of the society in the future. The permanent development of the Sciences is based on this
« fund » and the communication and mediation, as well as the teaching of Sciences necessarily takes a
primordial role for the development of a country. In this beginning of the New Millenary, Science,
Technology and the Society are going to have big, radical and clearly visible changes. The evolution of
technologies and the exponential growth of the volume of scientific knowledge have produced big changes in
our lives and in our culture. The development in science and technology offer much more possibilities for
ameliorating the standard of lives in every country as well as everywhere in the world. The scientific
knowledge, being permanently growing, contributes to the evolution of our concepts about the world around
us.
In Albania, the problem of science communication information in technology progress, especially after the
creation of the relatively recent Albanian State in 1912 has been permanently in the focus of the public
debate. The same is true for the efficiency of the process of science communication, of the teaching process
of sciences, it’s social and cultural impact in the context of the preparation of future citizens of the country,
the preparation of the students for university studies etc. Profound changes in the social, political and
economic characteristics of our country, as well as the complete opening of the country towards international
community in general and European in particular, has put in evidence-sometimes in an acute manner
problems concerning the personalisation of scientific research, coping scientific research with the new
reality now existing in our country, as well as the evolution of science and technology in the world. This
paper aims to show an analysis of opinions of future teachers, journalists, researchers who are studying in the
University “Luigj Gurakuqi” of Shkodër, which is the biggest centre of education of culture and scientific
research in the northern part of Albania.
Key words
science communication; teaching sciences; learning sciences; education and training of scientific
communicators and mediators; science education.

La Communication Scientifique dans le contexte albanais En ce début du nouveau millénaire, tout le monde subit le charme de la croissance exponentielle du volume des connaissances techniques et scientifiques, si bien que celles des profonds changements, que l’évolution des technologies produit dans nos vies et dans notre culture. En Albanie, le "fond collectif" des connaissances technico-scientifiques, a été créé principalement après la formation de l'Etat albanais, après une très longue période d’occupation Ottomane. Pendant cette période le pays était presque entièrement coupée du reste de l’Europe Occidentale juste au moment quand les sciences ont commencé a ce développer et prendre l’aspect que nous connaissons aujourd’hui. Le ‘’fond collectif’’ est d'une grande importance pour le développement harmonieux de la société, ainsi que pour le progrès dans d'autres domaines de la connaissance, de la communication et de l'information. Les branches scientifiques sont à la base de ce « fond » et leur enseignement, ainsi que leur communication et diffusion au public en général, joue un rôle de premier plan dans le développement même du fond, de sa richesse et sa mise à jour permanente. La diffusion des nouveaux paradigmes, de nouvelles réalisations de la science, leur communication et médiation au public, aussi bien que leur 'enseignement et l'apprentissage, en Albanie, ainsi que dans d'autres pays de l'Europe et du Monde, a toujours été d'une importance particulière. Il est difficile de dire qu'il y avait une période de «calme» où les acteurs principaux de cette question n'ont pas été préoccupé par des questions telles que: l'efficacité du processus de l'enseignement et l'apprentissage ; l'impact du développement social et culturel de ce processus, dans le cadre de la préparation des citoyens sur nombreux aspects, en particulier, la préparation des jeunes femmes et les jeunes aux études supérieures, pour leurs formations dans des domaines pertinents. Traditionnellement, dans notre pays, la tâche de la diffusion des sciences et des techniques a été confiée surtout à l’école où aux universités et respectivement aux enseignants et professeurs des matières scientifiques. La télévision, les revues qualifiées, les livres relatifs à la thématique, les Musées des Sciences ont été aussi utilisés, surtout comme instruments de support aux institutions de l’éducation. Cependant, nous constatons que pour une partie de la jeunesse de notre pays, existe une sorte de «crise de réputation» des sciences, surtout pour les ‘’sciences dures’’- une «crise» qui se traduit par le manque du désir des jeunes d’étudier ces disciplines, et de les choisir comme matière d’étude universitaire, ainsi qu’existe le manque du désir de choisir la futur carrière de la vie dans ces domaines, qui sont sans doute difficile et qui nécessitent un effort particulier pour être abordés. Bien sûr, il faut mettre aussi l'accent sur des questions tels que le niveau de préparation des enseignants, leur formation continue, leur motivation au travail et sur la motivation des jeunes aux études scientifiques, l’amélioration du niveau technologique à échelle nationale, etc. Mais, il est évident que la tradition maintenant consolidé de notre pays de faire la communication scientifique à travers des institutions de l’éducation, va être complété par de nouveaux éléments tels que la diffusion des sciences et la communication à toute la société qui perçoit les développements scientifiques et technologiques, la croissance des connaissances scientifiques, le changement de plus en plus profond de concept que nous avons sur le monde qui nous entoure. Pour cet raison, nous avons cherché l’opinion des nos étudiants de l’Université de Shkodër, qui, comme les étudiants de tous le monde, constituent la part de la société la plus sensible aux changements sociaux, culturelle, politique, et plus spécifiquement dans le domaine de la communication scientifique, objet du présent travail. La recherche des opinions des futur enseignants, chercheur, journalistes à l’université « L.Gurakuqi » de Shkodër : L’université « L.Gurakuqi » de Shkodër, en Albanie, est une Institution Nationale de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, (ancienne Ecole Supérieure Pédagogique "Luigj Gurakuqi"), qui dépend du Ministère de l'éducation et de Recherches Scientifiques. L’Université dispose de six facultés: la Faculté des Sciences Naturelles, des Sciences Sociales, des Langues Étrangères, des Sciences de l'Éducation, du Droit et de l’Économie et 24 Départements. Elle constitue le plus grand centre de l'éducation, de recherche scientifique et de la culture dans le Nord de l'Albanie, et au fil des ans, elle a formé et qualifié des milliers d’enseignants dans les branches de linguistique-littérature, géographie-histoire, mathématiques-physique et chimie-biologie. Le relief géographique de la Région de Shkodër, est dominé par des montagnes, et un grand pourcentage de la population, 62,3%, vit dans des villages (la région compte 269 villages); dans certaines zones particulières, ce pourcentage atteint les valeurs de 89% et 82 %. Les écoles dans cette région jouent un rôle important en offrant, aux enfants et aux jeunes, un accès à l'éducation. Chaque année, environ 40 000 enfants sont inscrits dans les écoles primaires et environ 10 000 sont inscrits dans les écoles secondaires. L'Université de Shkodër joue un rôle de pont entre les écoles et les communautés villageoises, aussi parce qu'une partie des enseignants qui s’y qualifient, retournent travailler dans leur village d'origine. Nous nous sommes intéressées au cas particulier des nos étudiants qui représentent des futurs enseignants, futurs journalistes, futurs chercheurs, soit dans le domaine des sciences naturelles,soit des sciences humaines et sociales. Nous leur avons demandé (28 futur enseignants des sciences ou chercheur + 46 futur enseignants de langue et littérature ou future journalistes) de répondre à un questionnaire contenant 11 propositions. Les réponses devraient être faites selon les « 5 points » de l’échelle de Likert : Pleinement d’accord (Pd’A), d’accord (d’A), pas sur (PS), pas d’accord (Pd’A), entièrement pas d’accord (EPd’A). Enfin, nous avons regroupé une gamme des structures, institutions, organisations diverses qui développent, appuient, promeuvent la communication scientifique, et nous avons demandé aux sujets de les ranger dans un ordre décroissant à partir de la meilleure. Considérations : Les propositions englobent différents aspect du problème de la communications scientifique, tel par exemple : la self évaluation faite par les sujets liée à leur préparation universitaire en tant que futurs communicateurs des sciences ; l’évaluation faite par les sujets pour l’école comme une structure où l’on peut développer la communication scientifique ; l’évaluation que les sujets font pour leur formation sur la communication scientifique ; l’évaluation qu’ils font pour le statut de l’enseignant comme communicateur des sciences par rapport au territoire de exercice de leur profession, aussi bien que les habitants de cet territoire. 1.Évaluation des sujets sur leur préparation et leur formation en tant que futurs communicateurs des sciences : Selon les données collectées, nos sujets ont en général, une attitude positive envers la formation qu'ils reçoivent au cours de leurs études universitaires. Ils pensent que cette préparation constitue la base pour entreprendre non seulement la profession d’enseignant, chercheur où de journaliste, etc…, mais aussi de communicateur des sciences. En particulier, 93% d’ entre eux, se disant appartenir aux deux branches, scientifique et humaine, répondent d’être Pleinement d’A ou d’A sur la proposition (1.1) : « un enseignant des matières scientifiques est aussi un communicateur des sciences ». 50% des sujets des branches scientifique et 63% des sujets des branches humaine, répondent d’être Pleinement d’A ou d’A sur la proposition (1.2) : «Les matières scientifiques que j’ai étudié pour devenir un enseignant(e) de ces disciplines donnent suffisamment de bases pour la communication scientifique ». Il y a des différences d’opinion concernant la proposition 1.3: “ L’étude de la didactique des sciences est plus que suffisante pour devenir un communicateur des sciences”. 85% des sujets des branches scientifique répondent d’être Pleinement d’A où d’A, contre 39% des sujets des branches humaine. Il y a aussi des différences d’opinion concernant la proposition 1.4: « Un journaliste qualifié (e) pour d’une rubrique scientifique des medias est un communicateur des sciences ». Entre les sujets des branches scientifiques, 43% répondent d’être Pleinement d’A ou d’A, et 21% répondent d’être Pas d’A et E Pas d’A, à différence des sujets des branches humaine, que répondent d’être P d’A ou d’A à la mesure de 61%, et Pas d’A et E Pas d’A à la mesure de 9%. Il y a presque un 30% de PS pour les deux catégories de sujets. Doit être mis en évidence que presque tous les sujets, 96% des scientifiques et 98 % des humaines, « considèrent nécessaire d’avoir un master en communication scientifique ». (proposition 1.5) 2. L’évaluation faite par les sujets pour l’école comme une structure ou la communication scientifique se poursuit continuellement: Les données recueillis, nous ont surpris un peu, notamment par ce que, d’une part, la plupart de nos sujets ont confiance à l’école comme une institution qui éduque les générations et, au même temps, développe la communication des sciences (89% des sujets étudiants des branches scientifiques et 85% des sujets étudiants des branches humaines , répondent d’être Pleinement d’A où d’A avec la proposition 2.1 : « L’école est le meilleur lieu pour la communication scientifique »), mais, d’autre part, leur vision pour cette institution reste fermée entre les murs de cette même école. (Notamment, 66% des sujets étudiants des branches scientifique et 62% des sujets étudiants des branches des sciences humaines, répondent d’être PS où Pas d’A et E Pas d’A, avec la proposition 2.2 : « L’école doit être transformée en un lieu ouvert pour le publique adulte durant les activités de la communication scientifique ». 3. Évaluation des sujets sur le rôle des enseignants comme communicateur des sciences par rapport au territoire et les gens qui y vivent : Selon les données collectées, la plupart des nos sujets ne sont pas satisfaits de la représentation pour le public des arguments scientifique liée directement à la vie quotidienne et pour lequel les gens sont intéressé a apprendre en manière plus approfondit. En particulier, 75% des sujet des branches scientifique et 85% des sujet des branches humaine, répondent d’être PS, Pas d’A ou E Pas d’A à la proposition 3.1: « Dans ma ville ou village, le lieu ou j’habite, les arguments scientifiques lie avec les problèmes de la vie quotidienne, sont amplement présents à la conscience d’un large public ». À la proposition 3.2: « Dans ma ville ou village, les gens considèrent l’enseignant comme une figure de référence pour ce qui concerne les arguments scientifiques auxquels ils s’intéressent et aime approfondir », 43% des sujets des branches scientifique répondent d’être Pleinement d’A ou d’A, contre 26% des sujets des branches humaine. 4. Évaluation des sujets sur le structure plus adapte à développer, appuyer et promouvoir la communications scientifique : Nous avons regroupé les suivante structures, institutions et organisations : Académi des Sciences; École, Université et Institutions de Recherche ; Agences de Recherche; Ministère de l’Education et de la Recherche ; Associations sur la diffusion des sciences ; Livres ; Musée des Sciences ; Projets et Conférence ; Network ; Magasin ; Médias en général, et nous avons demandé aux sujets de les énumérer dans l'ordre décroissant, du plus adapte… et ainsi de suite. Les sujets des branches scientifique, classent aux premiers places l’École, l’Académi des Sciences, Université et Institutions de Recherche ; Agences de Recherche. De 4ème jusque à 7ème, le Ministère de l’Education et de la Recherche , les Associations sur la diffusion des sciences, les Conférences Scientifique, Livres sur des arguments scientifique, Musée des Sciences et des Projets spécifique sur la communication des sciences. De 8ème jusque à 12ème, ils classent Network et Magasin qualifié sur la communication scientifique. Au 13ème et dernière place, le plupart des nos sujets (61 %) classent les Médias en général . Les sujets des branches humaine, classent aux premiers places, l’Académi des Sciences, l’École, Université, Institutions de Recherche et Agences de Recherche. De 4ème jusque à 7ème, Projets spécifique sur la communication des sciences, les Conférences Scientifique, Musée des Sciences, le Ministère de l’Education et de la Recherche. De 8ème jusque à 11ème, ils classent Livres sur des arguments scientifique, Network et Magasin qualifié sur la communication scientifique, et Associations sur la diffusion des sciences. Au 13ème et dernière place, 48% des nos sujets, classent les Médias en général . Conclusions : Les futurs enseignants, chercheurs, journalistes et étudiants albanais des branches scientifiques et humaines se sentent, en général, des principaux acteurs dans le processus de la communication et la diffusion des connaissances scientifiques. Ils ont confiance à leur formation scientifique acquise durant les cours universitaires. Au même temps, ils désirent poursuivre des études, qui ont pour but spécifique la communication et la diffusion des connaissances scientifique. Ils ont confiance aux institutions scientifiques consolidées depuis des siècles tel les Académies, des universités, mais ils ont moins de confiance a la politique et les medias en général. Á l’heure actuelle, devient évidente la nécessité de financer des programmes Nationaux, comme, par exemple, « Science en Société », en France, la préparation par assentiment des titres d’études des « Master sur la Communication Scientifique », le soutien et la promotion des activités de la diffusion scientifique á l’échelle National et International. Bibliographie
Allegra, M., Prenjasi, E., Haxhi, A. (2012). The integration of e-learning at school: the perspective of pre-service teachers of Region of Shkodër, Albania. 6th International Technology, Education and Development Conference, INTED2012 Proceedings, ISBN 978-84-615-5563-5, 5-7 March, Valencia, Spain Council of Ministers, National Agency on Information Society (2009). Cross Cutting Strategy on Information Society, Tirana, Albania Prenjasi, E., (2010), An open environment for science education activities, The Teacher Journal, Ministry of Education and Science, pg.6 Albania Prenjasi, E., (2009), Learning Physics by Playing, The Teacher Journal, Ministry of Education and Science, pg.11 Albania Sykja, H. (2005). Sulla situazione del Sistema Universitario in Albania e del suo ruolo per lo sviluppo della cultura, della scienza e del’integrazione del paese. Dialogo Oggi, Catholic Institute “Anton Luli”, Tirana, Albania Sykja, H. (2007). Problemi d’insegnamento di fisica nelle scuole pre-universitarie in Albania. Dialogo Oggi, Catholic Institute “Anton Luli”, Tirana, Albania

Source: http://www.jhc2012.eu/images/photos/prenjasi.pdf

Microsoft word - patient information gastroscopy armidale general surgery.rtf

Armidale General Surgery Patient Information regarding Gastroscopy Gastroscopy Gastroscopy (also called endoscopy or OGD) is an examination of the inner lining of the oesophagus (gullet), stomach and duodenum using a thin flexible telescope (called an endoscope). A computer chip in the end of the endoscope sends the images to a monitor (TV screen). Air is blown into the stomach to

Attpage.doc

Deirdre Gallagher has been a practicing trial attorney for seventeen years, representing companies in complex litigation in both Missouri and Illinois. She has tried over 30 cases to verdict in various state and federal courts. Although Ms. Gallagher’s practice encompasses the defense of class actions, mass torts, and toxic exposure

Copyright © 2010-2014 Pdf Medical Search