sydneyrx2014.com Online ED Pharmacy is an 1st. pharmacy providing a personal service to the community in Australia. Over 50,000 extremely satisfied customers! We're your prescription drug store cialis australia and have provided trusted service to families in Australia for over 15 years.

Microsoft word - comparatif listes 2004-2005.doc

COMPARATIF DES LISTES 2004 et 2005 DE SUBSTANCES ET PROCEDES INTERDITS
LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
Classes des substances
interdites en compétition
Substances

S1. Stimulants La classe S1 a comprend les substances interdites suivantes, ainsi que leurs interdites
Adrafinil, amfépramone, amiphénazole, amphétamine, amphétaminil, Ce qui a été ajouté :
benzphétamine, bromantan, carphédone, cathine (1), clobenzorex, cocaïne, diméthylamphétamine, éphédrine (2), éthylamphétamine, étiléfrine, fencamfamine, fénétylline, fenfluramine, fenproporex, furfénorex, méfénorex, méphentermine, mésocarbe, méthamphétamine, méthylamphétamine, méthylènedioxyamphétamine, méthylènedioxyméthamphétamine, méthyléphédrine (2), méthylphénidate, modafinil, nicéthamide, norfenfluramine,
parahydroxyamphétamine, pémoline, phendimétrazine, phenmétrazine,
phentermine, prolintane, sélégiline, strychnine et autres substances possédant une structure chimique similaire ou des effets pharmacologiques similaires. La caféine, la phényléphrine, la phénylpropanolamine, le pipradol, la - Le bupropion a été ajouté aux substances figurant dans le programme de pseudoéphédrine et la synéphrine qui figurent dans le Programme de surveillance surveillance 2005 2004 ne sont pas considérés comme des substances interdites.
Paragraphe ajouté in fine :

« NOTE : L'adrénaline, associée à des agents anesthésiques locaux ou en
préparation à usage local (par exemple par voie nasale ou ophtalmologique),
n'est pas interdite. »
S2. Narcotiques Les substances interdites appartenant à la classe S2 sont : Buprénorphine, dextromoramide, diamorphine (héroïne), hydromorphone, Ce qui a été ajouté :
méthadone, morphine, oxycodone, oxymorphone, pentazocine, péthidine. Les cannabinoïdes (par exemple le haschisch, la marijuana) sont interdits. LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
Les substances interdites appartenant à la classe S4 comprennent : 1. Stéroïdes anabolisants androgènes : a) Les stéroïdes anabolisants androgènes exogènes (3) incluent sans s’y limiter : Ce qui a été ajouté :
Androstadiénone, bolastérone, boldénone, boldione, clostébol, danazol,
18α-homo-17β-hydroxyestr-4-en-3-one; calustérone; delta1-androstènediol; déhydrochlorométhyltestostérone, delta 1-androstène-3, 17-dione, drostanolone, éthylestrénol; furazabol; méthyldiénolone; méthyltriénolone; norclostébol; drostanediol, fluoxymestérone, formébolone, gestrinone, 4-hydroxytestostérone, tétrahydrogestrinone (…). 4-hydroxy-19-nortestostérone, mestanolone, mestérolone, méthandiénone, En outre, la liste énumère les métabolites et isomères des substances précitées méténolone, méthandriol, méthyltestostérone, mibolérone, nandrolone, 19- norandrostènediol, 19-norandrostènedione, norboléthone, noréthandrolone, oxabolone, oxandrolone, oxymestérone, oxymétholone, quinbolone, stanozolol, Ce qui a été retiré :
stenbolone, 1-testostérone (delta 1-dihydro-testostérone), trenbolone et autres
substances possédant une structure chimique similaire ou des effets b) Les stéroïdes anabolisants androgènes endogènes (5) incluent sans s’y limiter : Androstènediol, androstènedione, déhydroépiandrostérone (DHEA), dihydrotestostérone, testostérone et autres substances possédant une structure chimique similaire ou des effets pharmacologiques ou similaires (4). Dans le cas d’une substance interdite (selon la liste ci-dessus) pouvant être produite naturellement par le corps, un échantillon sera considéré comme contenant cette substance interdite si la concentration de la substance interdite ou de ses métabolites ou de ses marqueurs et/ou tout autre rapport pertinent dans l’échantillon du sportif s’écarte suffisamment des valeurs normales trouvées chez l’homme pour ne pas correspondre à une production endogène normale. Un échantillon ne sera pas considéré comme contenant une substance interdite si le sportif prouve que la concentration de substance interdite ou de ses métabolites ou de ses marqueurs et/ou tout autre rapport pertinent dans l’échantillon du sportif est attribuable à un état pathologique ou physiologique. Dans tous les cas, et quelle que soit la concentration, le laboratoire rendra un résultat d’analyse anormal si, en se basant sur une méthode d’analyse fiable, il peut démontrer que la substance interdite est d’origine exogène. Si le résultat de laboratoire n’est pas concluant et qu’aucune concentration décrite au paragraphe ci-dessus n’est mesurée, une investigation plus approfondie est effectuée, comme la comparaison avec des profils stéroïdiens de référence, s’il existe de sérieuses indications d’un possible usage d’une substance interdite. Si le laboratoire a rendu un rapport testostérone/épitestostérone supérieur à six La rédaction des Paragraphe 2, 3 et 4 a été modifiée, notamment le début du (6) pour un (1) dans l’urine, une telle investigation complémentaire est Paragraphe 3 : le rapport T/E est supérieur à 4 pour 1 dans la nouvelle liste alors obligatoire afin de déterminer si le rapport est dû à un état physiologique ou que dans celle de 2004, il était supérieur à 6 pour 1. LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
Dans les deux cas, cette investigation comprendra un examen de tous les contrôles antérieurs, subséquents et/ou des résultats d’études endocriniennes. Si les contrôles antérieurs ne sont pas disponibles, le sportif devra se soumettre à une étude endocrinienne ou à un contrôle inopiné au moins trois fois pendant une période de trois mois. Le refus du sportif de collaborer aux examens complémentaires impliquera de considérer son échantillon comme contenant une substance interdite. Ce qui a été ajouté :
Les substances interdites appartenant à la classe S5 comprennent les substances suivantes, y compris et autres substances possédant une structure chimique similaire ou des effets pharmacologiques similaires et facteurs de libération : Ce qui a été ajouté :
- hormone de croissance (hGH) et facteur de croissance analogue à l’insuline - A la fin de l’alinéa relatif à l’IGF-1 : « facteurs de croissance mécanique (MGFs) et autres substances augmentant la croissance musculaire » - gonadotrophine chorionique (hCG) interdite chez le sportif de sexe masculin Ce qui a été retiré :
- gonadotrophines hypophysaires et synthétiques (LH) interdites chez le sportif - dans la partie relative aux gonadotrophines, la restriction « chez le sportif de de sexe masculin seulement ; sexe masculin seulement » a été retirée - insuline ; - corticotrophines. A moins que le sportif puisse démontrer que la concentration était due à un état physiologique ou pathologique, un échantillon sera considéré comme contenant une substance interdite (selon la liste ci-dessus) lorsque la concentration de substance interdite ou de ses métabolites et/ou de ses marqueurs et/ou de tout autre rapport pertinent dans l’échantillon du sportif est supérieure aux valeurs normales chez l’humain, et ne correspondant en conséquence pas à une production endogène normale.En outre, la présence d’analogues, mimétiques, marqueur(s) diagnostique(s) oufacteurs de libération d’une hormone apparaissant dans la liste ci-dessus, ou detout autre résultat indiquant que la substance détectée n’est pas une hormoneprésente de façon naturelle, sera rapportée comme un résultat d’analyseanormal. LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
Les bêta-2 agonistes, y compris leurs isomères D- et L-, sont interdits. Ce qui a été ajouté :
Cependant, le formotérol, le salbutamol (7), le salmétérol et la terbutaline sont La note en bas de page n° 7 est intégrée au corps de texte : « Même si une permis par inhalation seulement pour prévenir et/ou traiter l’asthme et l’asthme autorisation d’usage à des fins thérapeutiques est accordée, si le laboratoire a ou bronchoconstriction d’effort. Une justification médicale délivrée rapporté une concentration de salbutamol (libre plus glucuronide) supérieure à conformément à l’article 4 est requise. 1000 ng/mL, ce résultat sera considéré comme un résultat d’analyse anormal jusqu’à ce que le sportif prouve que ce résultat anormal est consécutif à l’usage thérapeutique de salbutamol par voie inhalée. » S7. Agents avec Les inhibiteurs de l’aromatase, le clomifène, le cyclofénil et le tamoxifène sont Ce qui a été ajouté :
activité anti-
interdits chez le sportif de sexe masculin seulement. Les classes suivantes de substances anti-oestrogènes sont interdites : 1. Inhibiteurs d'aromatase, incluant sans s'y limiter : anastrozole, létrozole, aminogluthétimide, exémestane, formesatne, testolactone 2. Modulateurs sélectifs des récepteurs aux oestrogènes, incluant sans s'y limiter : raloxifène,(.), torémifène 3. Autres substances anti-oestrogéniques, incluant sans s'y limiter : (.), fulvestrant. Les agents masquants sont interdits. Ce sont des produits qui ont la capacité Ce qui a été retiré :
d’interférer avec l’excrétion des substances interdites, de dissimuler leur Fin du 1er paragraphe : « Ce sont des produits (…) les paramètres présence dans les urines ou autres prélèvements utilisés dans le contrôle antidopage ou de modifier les paramètres hématologiques. Ce qui a été ajouté :
Les agents masquants incluent, sans s’y limiter : Dans les agents masquants : « inhibiteurs de l'alpha réductase (par exemple Diurétiques, épitestostérone, probénécide, succédanés de plasma (tels que Acétazolamide, acide étacrynique, amiloride, bumétanide, canrénone, Ce qui a été retiré :
chlortalidone, furosémide, indapamide, mersalyl, spironolactone, thiazides (par Dans les diurétiques : mersalyl
exemple bendrofluméthiazide, chlorothiazide, hydrochlorothiazide), triamtérène Ce qui a été ajouté :
et autres substances possédant une structure chimique similaire ou des effets
Dans les diurétiques : métolazone Les glucocorticostéroïdes sont interdits lorsqu’ils sont administrés par voie orale, Paragraphe entièrement réécrit :
Glucocorticoïdes rectale, intraveineuse ou intramusculaire. Toute autre voie d’administration « Tous les glucocorticoïdes sont interdits lorsqu'ils sont administrés par voie nécessite une justification médicale délivrée conformément à l’article 4. orale, rectale, intraveineuse ou intramusculaire. Leur utilisation requiert l'obtention d'une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques.Toute autre voie d'administration nécessite une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques abrégée. Les préparations cutanées ne sont pas interdites. » LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
a) Dopage sanguin : le dopage sanguin est l’utilisation de produits sanguins Amélioration du autologues, homologues ou hétérologues, ou de globules rouges de toute origine transfert dans un autre but que pour un traitement médical justifié. b) L’usage de produits qui améliorent la consommation, le transport ou la libération d’oxygène, comme les érythropoïétines, les produits d’hémoglobine modifiée incluant sans s’y limiter les substituts de sang à base d’hémoglobine, les produits à base d’hémoglobines réticulées, les produits chimiques perfluorés et l’éfaproxiral (RSR 13). La manipulation pharmacologique, chimique et physique est l’usage de Paragraphe entièrement réécrit :
substances et de procédés, incluant les agents masquants, qui altèrent, visent à pharmacologique, altérer ou sont susceptibles d’altérer l’intégrité et la validité des échantillons La falsification, ou la tentative de falsification, dans le but d'altérer l'intégrité et recueillis lors des contrôles antidopage. la validité des échantillons recueillis lors des contrôles antidopage. Cette catégorie comprend sans s'y limiter, les perfusions intraveineuses*, la Cette catégorie comprend, sans s’y limiter, la cathétérisation, la substitution et/ou cathétérisation, la substitution et/ou l'altération de l'urine. l’altération de l’urine, l’inhibition de l’excrétion rénale et l’altération des concentrations de testostérone et d’épitestostérone. * Excepté dans le cadre légitime d'un traitement médical aigu, les perfusions intraveineuses sont interdites. » Le dopage génétique ou cellulaire est défini comme étant l’usage non Paragraphe entièrement réécrit :
thérapeutique de gènes, d’éléments génétiques et/ou de cellules qui ont la « L'utilisation non thérapeutique de cellules, gènes, éléments génétiques, ou de la capacité d’améliorer la performance sportive. modulation de l'expression génique, ayant la capacité d'augmenter la performance sportive, est interdite. » Substances et méthodes
Toutes les catégories indiquées ci-dessous font référence à toutes les substances Ce qui a été ajouté :
interdites en et hors compétition et procédés indiqués dans la section correspondante.
Les classes de substances interdites en et hors compétition sont les classes S.4 Dans les « substances et méthodes interdites en permanence (en et hors (Agents anabolisants), S.5 (Hormones peptidiques), S.6 (Bêta-2 agonistes : compétition) », S3. Bêta-2 agonistes, « tous les bêta-2 agonistes, y compris leurs uniquement le clenbutérol et le salbutamol dont la concentration dans l’urine est isomères, sont interdits. » supérieure à 1 000 nanogrammes par millilitre), S.7 (Agents ayant une action antioestrogène), S.8 (Agents masquants). Les procédés interdits en et hors compétition sont les classes M.1 (Amélioration du transfert d’oxygène), M.2 (Manipulation pharmacologique, chimique et physique) et M.3 (Dopage génétique). Substances et méthodes
« autorisées » hors compétition S2. Narcotiques ;
Ce qui a été retiré :
S6. Bêta-2 agonistes (sauf le clenbutérol et le salbutamol dont la concentration Les bêta-2 agonistes sont désormais interdits en et hors compétition. dans l’urine est supérieure à 1000 ng/mL) ; S9. Glucocorticostéroïdes LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
Classes de substances interdites
dans certains sports

L’alcool (éthanol) est interdit en compétition seulement, dans les sports suivants.
La détection sera effectuée par éthylométrie. Le seuil de violation est indiqué
entre parenthèses. Si aucune valeur n’est indiquée, la présence de la moindre quantité d’alcool constituera une violation des règles antidopage. Concentrations modifiées :
Pentathlon moderne (UIPM) (0,10 g/L) pour la discipline du pentathlon Ce qui a été retiré :
gymnastique, lutte, roller-skating, triathlon et football
A moins d’indication contraire, les bêta-bloquants sont interdits en compétition Aéronautique (FAI), automobile (FIA), billard (WCBS), bobsleigh (FIBT), Ce qui a été retiré :
boules (CMSB), bridge (FMB), curling (WCF), échecs (FIDE), gymnastique (FIG), lutte (FILA), motocyclisme (FIM), natation (FINA) en plongeon et nage synchronisée, pentathlon moderne (UIPM) pour la discipline du pentathlon moderne, quilles (FIQ), ski (FIS) saut à skis et snowboard free style, tir (ISSF) (aussi interdits hors compétition), tir à l’arc (FITA) (aussi interdits hors compétition), voile (ISAF) barreurs seulement. Les bêta-bloquants incluent sans s’y limiter : Acébutolol, alprénolol, aténolol, bétaxolol, bisoprolol, bunolol, cartéolol, carvédilol, céliprolol, esmolol, labétalol, lévobunolol, métipranolol, métoprolol, nadolol, oxprénolol, pindolol, propanolol, sotalol, timolol. LISTE 2004
MODIFICATIONS CONTENUES DANS LA LISTE 2005
(Arrêté du 20 avril 2004 modifié par l’arrêté du 16 août 2004)
P3. Diurétiques Les diurétiques sont interdits en et hors compétition comme agents masquants. Dans les sports ci-dessous catégorisés par le poids et dans les sports où une perte de poids peut améliorer la performance, aucune justification thérapeutique, conformément à l’article 4 du présent arrêté, ne peut être délivrée pour l’utilisation de diurétiques : Aviron (poids léger) (FISA), body-building (IFBB), boxe (AIBA), haltérophilie (IWF), judo (IJF), karaté (WKF), lutte (FILA), powerlifting (IPF), ski (FIS) pour le saut à skis seulement, taekwondo (WTF), wushu (IWUF). Notes de bas de
(1) La cathine est interdite quand sa concentration dans l’urine est supérieure à 5 page
(2) L’éphédrine et la méthyléphédrine sont interdites quand leur concentration
dans l’urine est supérieure à 10 microgrammes par millilitre.
(3) Le terme « exogène » désigne une substance qui ne peut pas être produite (4) Le terme « analogue » se définit comme une substance issue de la modification ou de l’altération de la structure chimique d’une autre substance tout en conservant le même effet pharmacologique. (5) Le terme « endogène » désigne une substance qui peut être produite (6) Un « mimétique » désigne une substance qui a un effet pharmacologique similaire à celui d’une autre substance, sans égard au fait qu’elle a une structure
chimique différente.
Ce qui a été retiré :
(7) Même si une justification médicale conformément à l’article 4 est accordée, La note en bas de page n° 7 est intégrée dans le corps de texte. si le laboratoire a rapporté une concentration de salbutamol (libre plus glucoronide) supérieure à 1 000 nanogrammes par millilitre d’urine, ce résultat sera considéré comme un résultat d’analyseanormal jusqu’à ce que le sportif prouve que ce résultat anormal est consécutif à l’usage thérapeutique de salbutamol par voie inhalée.

Source: http://www.lmpe.fr/IMG/pdf/comparatif_listes2004-2005.pdf

Microsoft word - abst actual regulations amendment-final.doc

THE ANTIGUA AND BARBUDA SALES TAX (AMENDMENT) REGULATIONS, 2010 2010, No. The Antigua and Barbuda Sales Tax (Amendment) Regulations, 2010 THE ANTIGUA AND BARBUDA SALES TAX (AMENDMENT) REGULATIONS, 2010 ARRANGEMENT Regulations 1. Short 2. Interpretation 3. Amendment of Schedule 2 4. Amendment of Schedule 3 5. Amendment of Schedule 4 6. Amendment of Schedule 5 The

The center for advanced reproductive services

The Center for Advanced Reproductive Services Timing, Planning & Arranging for Intrauterine Inseminations using an Ovulation Predictor Kit IUI (Intrauterine Insemination): 1. Notify your primary nurse as soon as you initiate any type of cycle which includes an IUI (with or without medications). Inform the nurse of the first day that your menses started and,

Copyright © 2010-2014 Pdf Medical Search